Divagations belliludiques tous azimuts

30 avril 2010

Pas productif

Filed under: 28mm, WIP — Étiquettes : — jdavias @ 10:54

Un mois sans billet, et sans figurine terminée, mais pas complètement sans peinture non plus…

Publicités

18 mars 2010

WIP: sMG 34

Filed under: 28mm, WIP — jdavias @ 11:34

Ces derniers temps, les séances de peinture ont eu une nette tendance à s’espacer…

Voici ce qui est en cours sur l’établi: une mitrailleuse sMG 34 sur trépied.

On distingue aussi un mortier juste commencé. A suivre.

17 janvier 2010

Sumpfmuster 43

Filed under: 28mm, WIP — Étiquettes : — jdavias @ 7:02

En cours, des tenues camouflées avec le motif Sumpfmuster 43. Le fond est un mélange beige/ocre avec une pointe de gris. Par rapport au motif Splittermuster 41, les taches vertes sont plus « allongées » et plus nombreuses, tandis que les taches marron ont ici été placées en second, comme les vertes sur le Splittermuster.

8 janvier 2010

WIP

Filed under: 1/60, WIP — jdavias @ 4:40

Second billet dans la même journée, pour présenter l’état d’avancement de la peinture du PaK 40. Les figurines sont là pour animer la composition ; il s’agit de servants de mortier ou de mitrailleuse Artizan. Le socle final sera plus grand (50mm contre 40 sur la photo), il est en cours aussi. Je n’ai pas prévu d’y placer de figurines de servants, qui seront soclées à part.

31 décembre 2009

Point des scores

Filed under: 28mm, WIP — Étiquettes : — jdavias @ 9:10

Même si je n’ai démarré sérieusement la collection et la peinture que récemment, fin de l’année oblige, le moment est venu de faire un petit bilan.

Figurines achetées: 48 (je ne compte pas celles qui sont commandées et pas reçues…)

Figurines peintes: 1

Certains blogurinistes utilisent une unité particulière pour mesurer leur stock et les efforts pour le réduire. Le Psilète, par exemple, définit le Marius comme l’équivalent d’un piéton en 15 mm, un cavalier à la même échelle valant 2 Marius, tandis qu’un piéton 25 mm (et je suppose 28 mm) en vaut 3, etc.

Voici donc une poignée de Marius que je terminerai peut être d’ici ce soir mais comme je n’aurai probablement pas le temps de reprendre des photos, j’arrête le compteur 2009 à 1 figurine peinte!

18 décembre 2009

Splittermuster suite

Filed under: 28mm, Documentation, WIP — Étiquettes : , — jdavias @ 7:02

Deuxième étape: des formes aléatoires moins tarabiscotées et plus petites, à côté des précédentes, vert sombre plutôt déssaturé.

Je me suis basé sur le guide de peinture suivant, trouvé sur le site d’Artizan Designs. Il y a de nombreux guides de peinture pour les motifs de camouflage de la Seconde Guerre Mondiale sur cette page.

J’ai probablement laissé une trop grande proportion de la surface en gris. J’attends de voir l’effet rendu par ces 3 figurines une fois terminées avant d’essayer de rectifier sur les suivantes si je constatais que ça choque. Pour le moment je n’ai pas l’intention de tenter de peindre les petites lignes en surimpression.

17 décembre 2009

Réorganisation

Filed under: Documentation, WIP — Étiquettes : , — jdavias @ 8:01

A la suite du lien publié avant-hier, j’ai commencé à réorganiser les figurines que je possède pour obtenir quelque chose de plus « historique » (les guillemets indiquent ici que j’utilise ce mot avec réserves: je ne prétends pas être un spécialiste).

Premier point, alors que Nuts! indique qu’une escouade de Fallschirmjäger comporte 11 hommes, toutes les sources que j’ai consulté indiquent 10 ; j’adopte ce nombre et je retire donc une figurine de chacune de mes escouades.

Une escouade est donc commandée par un NCO (Unteroffizier) et son assistant (Obergefreiter), chacun équipé d’un MP40. Viennent ensuite 2 mitrailleuses légères MG34 ou MG42, avec un binôme tireur/assistant par pièce, et enfin 4 hommes armés de fusil. Parmi ceux armés de fusils, on peut éventuellement en trouver un équipé d’un viseur télescopique, et un ou plusieurs avec lance grenade.

A effectif plein, le peloton comporte 3 escouades. Il est commandé par un officier (Leutnant) armé d’un MP40, assisté d’un NCO (Feldwebel) et 3 messagers, chacun armé d’un fusil. On trouve également le medic dans ce groupe. L’armurier ainsi que les conducteurs des camions de transport seront négligés pour le moment.

A effectif plein, la compagnie comporte 3 pelotons. Au niveau d’une compagnie, on trouve également une section de 3 mortiers de 80 mm et un groupe anti-tank de 4 binômes tireur/assistant, équipés de Panzerschreck.

Le bataillon comporte 3 compagnies et une compagnie « lourde », composée d’un peloton de mortiers de 80 mm (4 tubes), d’un peloton de canons d’infanterie (2 pièces de 75 mm), et de 2 pelotons de mitrailleuses, chacun comportant 4 pièces.

En ce qui me concerne, je vais me fixer comme objectif d’aligner un peloton au complet, y compris le groupe de commandement (36 figurines), la section de mortier (une 10aine de pitous) et le groupe anti-tank de la compagnie (8 figurines). S’ajouteront probablement les canons d’infanterie (un pour commencer, 3 figurines plus la pièce), et une section de mitrailleuses lourdes du bataillon (6 figurines plus les pièces). Au total une bonne soixantaine de figurines, sans compter les pièces (mortiers, mitrailleuses, canons).

Et sinon, j’ai commencé la peinture du camouflage Splittermuster 41. Comme prévu, ça n’est pas de tout repos. Voici la première étape (couche de base gris clair teinté de beige, formes aléatoires « pointues » marron plutôt déssaturé).

4 décembre 2009

WIP

Filed under: 28mm, WIP — Étiquettes : — jdavias @ 4:46

Avant de tout saccager en peignant le visage, voici où j’en suis sur mon premier pitou ; je suis plutôt content du résultat pour le moment.

Je crois que la peinture déco en bombe n’est pas vraiment adaptée en tant que sous-couche: la peinture n’accroche pas correctement dessus.

A suivre…

16 octobre 2009

Marqueurs PEF

Filed under: Accessoires, WIP — Étiquettes : , — jdavias @ 10:50

Nuts! simule la position et le mouvement des troupes adverses par le concept de « PEF » (pour Possible Enemy Force) mais la règle n’est pas explicite sur le « comment matérialiser ça sur la table de jeu »… Par ailleurs la composition exacte de la PEF est générée (ou révélée, selon les cas) dès qu’une figurine du joueur a une ligne de mire sur la PEF. En ce qui me concerne ça signifie que le marqueur devrait avoir, sinon un volume (là ça deviendrait vraiment compliqué…), au moins une surface vaguement cohérente avec ce qui peut se trouver « dessous »… ça peut être une mitrailleuse donc 2 ou 3 figurines seulement, un tank, ou toute une section soit une douzaine de figurines, voire carrément « le reste du peloton »..! Ce dernier résultat m’intriguant un peu pour le moment, j’ai choisi de l’ignorer et de créer des marqueurs PEF pouvant raisonnablement recouvrir un groupe d’une douzaine de figurines ou un blindé.

J’ai dessiné des patatoïdes sur du carton de calendrier en prenant soin de ménager suffisamment d’espace pour une douzaine de socle – je n’ai que des socles de 30mm de diamètre sous la main mais si je décide de socler les armes de soutien par exemple sur des socles de 40mm voire 50mm avec deux hommes par pièce, ça tiendra aussi sans problème.

Sur cette page, j’ai pioché l’idée de décorer ces marqueurs aux couleurs du camp concerné. Pour mes Fallschirmjäger, la grosse croix gammée sur fond rouge me parait de mauvais goût, je préfère le badge de parachutiste ou fallschirmschutzenabzeichen ci-dessous, sur un fond bleu de bon ton pour une unité relevant de la Luftwaffe.

J’ai trouvé dans un magasin de loisirs créatifs une peinture en bombe de marque Lefranc & Bourgeois couleur « bleu de lune » qui m’a paru adaptée. Après deux couches de blanc de la même marque (pas très couvrant) sur mes patatoïdes, et deux couches de « bleu de lune Luftwaffe », voici le résultat:

Marqueurs PEF

Maintenant il faut que je trouve une image de ce fameux badge que je puisse imprimer et coller sur le fond bleu…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.