Divagations belliludiques tous azimuts

22 mars 2010

Victory at Sea

Filed under: Règles — Étiquettes : — jdavias @ 9:19

Suite au sondage publié il y a quelque temps, je me suis replongé dans le livre de règles de Victory at Sea.

Note liminaire: je n’ai qu’une seule partie – de découverte – de ce jeu à mon actif, je suis donc bien loin d’en maîtriser les rouages.

Victory at Sea est édité par Mongoose Publishing

Le jeu se présente sous la forme d’un bouquin broché d’une centaine de pages . Les règles de base à proprement parler tiennent en une dizaine de pages, auxquelles s’ajoutent quelques pages de règles spéciales: aviation, sous-marins, météo. Viennent ensuite les scenarii et les listes de profils pour les flottes anglaise, allemande, américaine, japonaise, italienne et française.  Sont également fournis des feuilles de pions représentant les navires et escadrilles aéronavales correspondants aux profils présents dans le livre. (more…)

Publicités

9 octobre 2009

Projet Fallschirmjäger

Filed under: 28mm, Règles — Étiquettes : , , , — jdavias @ 4:45

C’est parti. J’ai acheté sur eBay des Fallschirmjäger de chez Artizan Designs ; normalement je devrais en avoir suffisamment pour deux sections et leurs armes de support. Pas loin de 50 figurines à peindre, donc…

Je viens de vérifier dans le livre de règles de Nuts! et une section comporte 11 figurines (j’ai donc largement assez pour deux sections, tiens!) dont 2 sous-officiers. Je me félicite de n’avoir pas lésiné et pris les deux blisters estampillés « Command » plus celui intitulé « Characters » : ils feront d’excellents sous-officiers aussi.

Couverture de la seconde édition de Nuts!

Couverture de la seconde édition de Nuts!

Nuts! repose sur le système Chain Reaction, disponible gratuitement sur le site de Two Hour Wargames. La principale caractéristique de ce système, par rapport au traditionnel « IGO UGO », c’est que l’activation d’une figurine pendant mon tour peut déclencher des réactions dans le camp adverse, le tout à base de tests quand ma figurine entre dans le champ de vision d’un pitou adverse. Le résultat du test « Ennemi en vue » indique si le troupier d’en face fait quelque chose (i.e. me tire dessus quand je pointe le bout de mon nez…) et comment: tous les tests sont effectués en lançant 2D6 et en comparant avec la Réputation (REP) de la figurine en question (qui vaut généralement 3 pour le soldat ordinaire, jusqu’à 5 pour les vétérans) ; on considère le résultat de chaque dé individuellement – pour « passer le dé » son résultat doit être inférieur ou égal à la REP de la figurine. Sur un jet, on peut donc « passer » 0, 1, ou 2 dés, le nombre de réussites déterminant l’action accomplie en réaction à l’apparition. Si la réaction de l’adversaire consiste à me tirer dessus, je dois à mon tour effectuer le test correspondant, avec des résultats allant de plonger à couvert à tirer en retour, et ainsi de suite… Ca, c’est la base.

A noter que Nuts! propose un système pour jouer en solitaire, les troupes adverses étant déplacées automatiquement, d’abord sous forme de « Possible Ennemy Force » (PEF), puis une fois que le déroulement de la bataille a permis de déterminer la composition d’une PEF, on place les forces ennemies générées grâce à une table et là encore, les groupes bougent « tout seul ».

Mon expérience préalable de Chain Reaction se limite à une partie jouée dans une ambiance Prohibition (des gangsters tentèrent de s’emparer d’une cargaison de gnôle de contrebande confisquée par la police et gardée dans un entrepôt…) avec une règle parue dans Vae Victis, mais j’ai beaucoup aimé le caractère chaotique des réactions des figurines, dont on a parfois l’impression qu’elles font ce qu’elles ont envie de faire plutôt que d’accomplir le mouvement tournant savamment concocté par les joueurs.

Du haut de ma faible expérience, je pense que c’est une bonne règle. Reste à voir ce qu’elle donne avec sensiblement plus de figurines sur la table, sans parler des véhicules et des blindés. Ah oui..! Parce qu’il faut des blindés sinon ça fait pas sérieux, bien entendu.

En attendant mon colis de Fallschirmjäger, je joue à Combat Mission: Barbarossa to Berlin.

, on place les forces ennemies générées grâce à une table et là encore, les groupes bougent « tout seul ».
Mon expérience préalable de Chain Reaction se limite à une partie jouée dans une ambiance Prohibition (des gangsters tentèrent de s’emparer d’une cargaison de gnôle de contrebande confisquée par la police et gardée dans un entrepôt…) avec une règle parue dans Vae Victis, mais j’ai beaucoup aimé le caractère chaotique des réactions des figurines, dont on a parfois l’impression qu’elles font ce qu’elles ont envie de faire plutôt que d’accomplir le mouvement tournant savamment concocté par les joueurs.
Du haut de ma faible expérience, je pense que c’est une bonne règle. Reste à voir ce qu’elle donne avec sensiblement plus de figurines sur la table, sans parler des véhicules et des blindés. Ah oui..! Parce qu’il faut des blindés sinon ça fait pas sérieux, bien entendu.
En attendant mon colis de Fallschirmjäger, je joue à Combat Mission: Barbarossa to Berlin.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.