Divagations belliludiques tous azimuts

16 octobre 2009

Marqueurs PEF

Filed under: Accessoires, WIP — Étiquettes : , — jdavias @ 10:50

Nuts! simule la position et le mouvement des troupes adverses par le concept de « PEF » (pour Possible Enemy Force) mais la règle n’est pas explicite sur le « comment matérialiser ça sur la table de jeu »… Par ailleurs la composition exacte de la PEF est générée (ou révélée, selon les cas) dès qu’une figurine du joueur a une ligne de mire sur la PEF. En ce qui me concerne ça signifie que le marqueur devrait avoir, sinon un volume (là ça deviendrait vraiment compliqué…), au moins une surface vaguement cohérente avec ce qui peut se trouver « dessous »… ça peut être une mitrailleuse donc 2 ou 3 figurines seulement, un tank, ou toute une section soit une douzaine de figurines, voire carrément « le reste du peloton »..! Ce dernier résultat m’intriguant un peu pour le moment, j’ai choisi de l’ignorer et de créer des marqueurs PEF pouvant raisonnablement recouvrir un groupe d’une douzaine de figurines ou un blindé.

J’ai dessiné des patatoïdes sur du carton de calendrier en prenant soin de ménager suffisamment d’espace pour une douzaine de socle – je n’ai que des socles de 30mm de diamètre sous la main mais si je décide de socler les armes de soutien par exemple sur des socles de 40mm voire 50mm avec deux hommes par pièce, ça tiendra aussi sans problème.

Sur cette page, j’ai pioché l’idée de décorer ces marqueurs aux couleurs du camp concerné. Pour mes Fallschirmjäger, la grosse croix gammée sur fond rouge me parait de mauvais goût, je préfère le badge de parachutiste ou fallschirmschutzenabzeichen ci-dessous, sur un fond bleu de bon ton pour une unité relevant de la Luftwaffe.

J’ai trouvé dans un magasin de loisirs créatifs une peinture en bombe de marque Lefranc & Bourgeois couleur « bleu de lune » qui m’a paru adaptée. Après deux couches de blanc de la même marque (pas très couvrant) sur mes patatoïdes, et deux couches de « bleu de lune Luftwaffe », voici le résultat:

Marqueurs PEF

Maintenant il faut que je trouve une image de ce fameux badge que je puisse imprimer et coller sur le fond bleu…

Publicités

12 octobre 2009

Guide de peinture et inspiration

Filed under: 28mm, Documentation — Étiquettes : , — jdavias @ 4:47

Artizan Designs propose des guides de peinture pour la Seconde Guerre Mondiale (il y en a aussi un pour les vikings…) en pdf, dont celui qui concerne mes Fallschirmjäger. Joie. Et il y a même des échantillons détaillant les motifs de camouflage. Par exemple, le motif Splittermuster 41, que j’envisage (de tenter) de peindre sur la majeure partie de mes pitous. Voici ce que ça peut donner (je n’hésite pas à être ambitieux):

Figurine Artizan peinte par Tom Weiss

Figurine Artizan peinte par Tom Weiss

Cliquez sur la photo pour voir d’autres figurines de la même veine.

Je m’inspirerai certainement aussi des Fallschirmjäger de Sgt Perry

Enfin, j’ai repéré des décalcomanies sur le site de Company B. Sur l’image il semble que l’emblème national (porté sur le côté droit du casque) soit bleu-blanc-rouge plutôt que noir-blanc-rouge ; curieux…

9 octobre 2009

Projet Fallschirmjäger

Filed under: 28mm, Règles — Étiquettes : , , , — jdavias @ 4:45

C’est parti. J’ai acheté sur eBay des Fallschirmjäger de chez Artizan Designs ; normalement je devrais en avoir suffisamment pour deux sections et leurs armes de support. Pas loin de 50 figurines à peindre, donc…

Je viens de vérifier dans le livre de règles de Nuts! et une section comporte 11 figurines (j’ai donc largement assez pour deux sections, tiens!) dont 2 sous-officiers. Je me félicite de n’avoir pas lésiné et pris les deux blisters estampillés « Command » plus celui intitulé « Characters » : ils feront d’excellents sous-officiers aussi.

Couverture de la seconde édition de Nuts!

Couverture de la seconde édition de Nuts!

Nuts! repose sur le système Chain Reaction, disponible gratuitement sur le site de Two Hour Wargames. La principale caractéristique de ce système, par rapport au traditionnel « IGO UGO », c’est que l’activation d’une figurine pendant mon tour peut déclencher des réactions dans le camp adverse, le tout à base de tests quand ma figurine entre dans le champ de vision d’un pitou adverse. Le résultat du test « Ennemi en vue » indique si le troupier d’en face fait quelque chose (i.e. me tire dessus quand je pointe le bout de mon nez…) et comment: tous les tests sont effectués en lançant 2D6 et en comparant avec la Réputation (REP) de la figurine en question (qui vaut généralement 3 pour le soldat ordinaire, jusqu’à 5 pour les vétérans) ; on considère le résultat de chaque dé individuellement – pour « passer le dé » son résultat doit être inférieur ou égal à la REP de la figurine. Sur un jet, on peut donc « passer » 0, 1, ou 2 dés, le nombre de réussites déterminant l’action accomplie en réaction à l’apparition. Si la réaction de l’adversaire consiste à me tirer dessus, je dois à mon tour effectuer le test correspondant, avec des résultats allant de plonger à couvert à tirer en retour, et ainsi de suite… Ca, c’est la base.

A noter que Nuts! propose un système pour jouer en solitaire, les troupes adverses étant déplacées automatiquement, d’abord sous forme de « Possible Ennemy Force » (PEF), puis une fois que le déroulement de la bataille a permis de déterminer la composition d’une PEF, on place les forces ennemies générées grâce à une table et là encore, les groupes bougent « tout seul ».

Mon expérience préalable de Chain Reaction se limite à une partie jouée dans une ambiance Prohibition (des gangsters tentèrent de s’emparer d’une cargaison de gnôle de contrebande confisquée par la police et gardée dans un entrepôt…) avec une règle parue dans Vae Victis, mais j’ai beaucoup aimé le caractère chaotique des réactions des figurines, dont on a parfois l’impression qu’elles font ce qu’elles ont envie de faire plutôt que d’accomplir le mouvement tournant savamment concocté par les joueurs.

Du haut de ma faible expérience, je pense que c’est une bonne règle. Reste à voir ce qu’elle donne avec sensiblement plus de figurines sur la table, sans parler des véhicules et des blindés. Ah oui..! Parce qu’il faut des blindés sinon ça fait pas sérieux, bien entendu.

En attendant mon colis de Fallschirmjäger, je joue à Combat Mission: Barbarossa to Berlin.

, on place les forces ennemies générées grâce à une table et là encore, les groupes bougent « tout seul ».
Mon expérience préalable de Chain Reaction se limite à une partie jouée dans une ambiance Prohibition (des gangsters tentèrent de s’emparer d’une cargaison de gnôle de contrebande confisquée par la police et gardée dans un entrepôt…) avec une règle parue dans Vae Victis, mais j’ai beaucoup aimé le caractère chaotique des réactions des figurines, dont on a parfois l’impression qu’elles font ce qu’elles ont envie de faire plutôt que d’accomplir le mouvement tournant savamment concocté par les joueurs.
Du haut de ma faible expérience, je pense que c’est une bonne règle. Reste à voir ce qu’elle donne avec sensiblement plus de figurines sur la table, sans parler des véhicules et des blindés. Ah oui..! Parce qu’il faut des blindés sinon ça fait pas sérieux, bien entendu.
En attendant mon colis de Fallschirmjäger, je joue à Combat Mission: Barbarossa to Berlin.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.